Techniques de Randonnée Equestre de Compétition

Comité régional de tourisme équestre

de Provence

Le cheval naturellement

Le TREC en image

Cliquez sur l'image pour afficher le contenu

Connexion utilisateur

Techniques de Randonnée Equestre de Compétition

Discipline équestre des amateurs de pleine nature par excellence, le TREC (Techniques de Randonnée Equestre de Compétition) signifie randonnée en anglais (trek) et chemin en arabe. Il a été créé à la fin des années 80 par des randonneurs désireux de mesurer leurs montures et leurs compétences équestres lors d'épreuves valorisant les qualités nécessaires à la pratique de la randonnée.

Il se compose de trois épreuves dont certaines directement inspirées des évènements rencontrés en randonnée. Celles-ci sont à effectuer avec le même cheval et le même harnachement.

Cette compétition a pour but de privilégier la réussite d'un couple devant un ensemble d'exercices plutôt que son succès dans un seul domaine. En TREC, le travail du cheval se fait aussi en main : passer un obstacle, franchir un fossé, reculer dans un couloir, etc.

Aucune tenue officielle n'est imposée, cependant une tenue correcte est exigée. Le port du casque est obligatoire sur l'ensemble des phases et celui d'un protège dos aux normes sur le PTV .

En savoir plus sur le TREC (site internet de la FFE)

Rejoindre le Facebook du TREC en PROVENCE !

Retrouvez les prochaines épreuves officielles en Provence !

Télécharger le prévionnel 2017 de toutes les épreuves à venir cette année

1 - Le Parcours d'Orientation et de Régularité - POR

Boussole, carte et chrono sont les outils indispensables. Les concurrents doivent emprunter scrupuleusement un itinéraire de 12 à 50 km correspondant à un tracé qu'ils auront découvert et recopié 20 minutes avant leur départ. Des contrôles de tronçons et des contrôles de passage, dont les concurrents ignorent l'emplacement, sont disséminés tout au long du parcours. Ces contrôles permettent de vérifier l'heure de passage du concurrent, l'exactitude de l'itinéraire emprunté ainsi que le bon état de santé du cheval lors des contrôles vétérinaires. Les cavaliers respectent une vitesse imposée, comprise entre 6 à 12 km/h. Une bonne maîtrise de la topographie permet d'anticiper l'effort du cheval et de gérer sa progression.

2 - Le Parcours en Terrain Varié - PTV

Il présente un éventail d'exercices naturels ou simulés : portail, tronc, fossé, passerelle, haie, gué, immobilité, contre-haut, etc. Ils reproduisent des situations que le cavalier et son cheval peuvent rencontrer en pleine nature. Il s'agit de les franchir dans le calme et en toute sécurité (certains se franchissent à pied, comme le cavalier peut parfois être amené à le faire en randonnée). Plus que les performances, ce sont l'efficacité, la franchise et le style du couple qui sont notés. Cette phase, qui se déroule après le P.O.R., permet en plus d'évaluer l'aptitude du cheval à récupérer d'un effort soutenu et prolongé.

3 - La maîtrise des allures

Elle évalue la technique équestre du cavalier et le dressage du cheval. Des transitions entre les différentes allures sont demandées dans les catégories débutant. Pour les autres, dans un couloir matérialisé d'environ 2 mètres de large, ils devront parcourir une distance de 100 ou 150 mètres selon le niveau, d'abord au galop le plus lent, puis au pas le plus rapide. Poser un pied hors du couloir ou faire une rupture d'allure fait perdre tous les points pour l'allure considérée.

Techniques de Randonnée Equestre de Compétition